AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 MOBY la première fois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 11



MessageSujet: MOBY la première fois   Jeu 22 Mai - 14:41



MOBY ROE

the kids are all right.
   
prénom et nom moby. oui, comme la baleine et le chanteur. roe, trois lettres qui ne veulent plus dire grand chose maintenant. âge de décès 24. date du dernier souffle 21 décembre 2012 lieu(x) de vie toronto, ontario. mais il était grand voyageur éphémère. attirance d'âmes les filles, les filles, ces êtres provoquant le plus souvent l'émerveillement. ça le fait retourner vingt ans en arrière mentalement. gamin. coeur mort c'est le genre de choses qui le poussent à remettre en question cette vie après la mort. on est tous crevés, alors à quoi bon? occupation fantomatique pas mauvais guitariste, doté d'une chouette voix bien rauque comme on les aime qui contraste avec sa gueule de gosse et ses yeux clairs, Moby joue au bar des suicidés assez souvent. s'en fout que ça fasse marrer les gens qu'il s'appelle Moby et qu'il fasse de la musique. cause de la mort prise de volant stupide, téméraire comme son âge, comportement trop insouciant, son corps comme celui d'une poupée de chiffon au contact de l'arbre.

pseudo/prénom appo. âge salut je m'inscris sur des forums le jour de mon anniversaire. boussole c'est là où je suis que tu veux? paris, mon bureau, mon chat sur les genoux. avatar andrew wester(n)mancadavre exquis faudrait trouver le moyen d'en faire sur les forums. je suis fan de vos forums. gloire beauté passion à tous.

   

“Last night, I dreamed that I was dreaming of you.”

   L'avait pas l'air dangereux le petit Moby, pas l'air bien costaud avec ses airs de dandy d'un autre siècle, son teint pâle et les cernes marquées en dérivant toujours trônant sous ses yeux glacés. Peut être que c'est précisément pour ça, pour l'effet de surprise, que les entraîneurs le sélectionnaient, au début. Très vite il a arrêté d'avoir besoin de faire ses preuves. Mais on s'en fout, le sport, ce n'est pas le fond de sa vie, ce n'est pas l'essentiel, c'est juste la façade un peu classe qui fait rentrer le fric et lui permet d'avoir sa dose quotidienne d'adrénaline. Fondamentalement, Moby c'est sa voix rauque, sa capacité à se taire longtemps, sa sale habitude de bruler la bougie par les deux bouts en cherchant l'adrénaline partout.
Il semble sauvage au premier abord mais non. Rire facile, facile à vivre, simplement un peu ronchon et rebelle de temps en temps, pour faire le vide. Oui, il reste un peu immature, toujours un peu bourré d'illusions, mais qui peut l'en blâmer? Il ne cherche pas à foutre la merde pour autant. Il prend possession des avantages de son âge.
La mort? Ouais, la mort, ouais. Une belle salope. Et pourtant il fait de nouveau résonner son rire, il fait de plus en plus entendre sa voix rauque. La mort, c'est paradoxal et rageant que ça arrive maintenant mais la mort l'a mis dans un état de redécouverte constante. Lui qui avait été blasé par le rythme de vie de sportif professionnel le voilà projeté dans un quotidien où il peut prendre le temps de tout. Alors tout redevient une première fois. De manière contradictoire, il vit maintenant de la manière la plus intense possible sa mort.




Dernière édition par Moby Roe le Mer 28 Mai - 9:24, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 11



MessageSujet: Re: MOBY la première fois   Jeu 22 Mai - 14:41


LA MORT

Un coeur qui a cessé de battre peut-il encore se briser?





Dans son crâne de môme, tout ce qui est de l'ordre de l'opinion commune et tourne autour de carpe diem et toutes ces conneries n'a pas été enfoncé. "Odell est mort", c'est la suite logique du "Odell est malade". Ça veut dire, un cycle est accompli. C'était prévu. Mais très vite, il se passe que c'était quand même sympa d'avoir un grand frère. Que c'est nul d'être fils unique. Il prend conscience qu'un jour, il va atteindre un âge qu'Odell n'aura jamais atteint, qu'il va vivre des choses qu'il n'aura jamais eu l'occasion de vivre. Est-ce que c'est une intuition prophétique? Est-ce qu'il réalise ça aussi tôt parce qu'en vérité ça ne lui arrivera jamais, il n'aura pas le temps de culpabiliser à ces propos là?
L'enfance de Moby va très vite - trop. Là où le carpe diem ne l'atteint jamais, c'est qu'il doit tout faire tout de suite à toute vitesse. Il est repéré à quatorze ans dans son équipe de planche à neige de l'école. Les compétitions junior le trimballent d'un endroit à l'autre à toute blinde, il ne découvre le monde extérieur à sa ville natale qu'à travers la vague fenêtre d'un autocar. Moby n'est pas un petit garçon, ni un pré-ado, ni un ado, ni un jeune adulte malheureux. Mais il vit à une telle vitesse qu'il ne vit pas vraiment, sans s'en apercevoir.

Il y a plusieurs histoires absolument pas sérieuses dans les villes dans lesquelles il passe. C'est facile: il n'est pas trop laid, pas grosse brute et pourtant il est sportif connu au Canada, chante et joue de la guitare. Mais il ne reste jamais plus de quelques jours - tout est voué à l'échec. Le sensible Moby a beaucoup ri comme un gosse, a beaucoup admiré la beauté féminine, fasciné, grisé, mais n'a jamais été amoureux, ou très vaguement.
Ça arrange les parents Roe qu'il soit toujours absent. Ça leur évite de revoir la tronche de son frère dans la sienne, de se tromper dans les prénoms par distraction et le payer par des heures de chiale. Et ça, il le sait bien. Son immaturité, c'est aussi une manière comme une autre de se protéger - assez stupide, à peu près de la même manière il s'est mis à fumer très jeune pour échapper au moins d'une manière à l'emprise de son entraîneur trop exigeant.
Il se met à aller trop loin assez tôt. Pour tester les limites de son corps, de son esprit envers lequel il est assez violent parce qu'il se sent trop passif, trop malléable. Il se met à aller trop loin assez tôt parce qu'à l'instar de la nicotine, l'adrénaline seule lui permet de se sentir vivant, toujours propriétaire de son corps trop sollicité.

Joe est le premier qu'il a écouté lui dire "fais gaffe". Pourtant, il a ponctué sa phrase d'un "gamin". Joe en apparence et au premier abord avait tout du loubard traditionnel, moto sous les talons, tchatche facile, bagou et expressions toutes faites à travers la fumée de sa cigarette. Joe, il aurait bien aimé l'avoir en père, mais Joe Roe ça aurait fait naze. Il aurait aimé l'avoir en entraîneur mais il l'aurait vite pris en grippe. Non, ingénieur/constructeur de planches attitré, c'était absolument parfait. Toujours derrière lui sans être sur son dos, toujours soutien sans en demander trop en retour. Père de substitution, ils appellent ça. C'était parfait pour un pauvre gosse grandi trop vite physiquement, plus ou moins abandonné par ses parents. C'était parfait pour un roublard déjà père mais avec des ailes bien grandes.

Séoul, c'est énorme, grouillant, bruyant, constamment illuminé, même la nuit. Ça fait un bien fou à Moby, ça le rassure. Il est encore comme les bébés qui ne peuvent pas s'endormir s'il n'y a pas de bruit et de lumière autour d'eux. Ce soir là cependant, ça n'efface pas son besoin de s'évader, d'échapper à son quotidien, d'échapper au fait qu'il ne va y passer que quelques jours en n'ayant a priori pas le temps de visiter. Il a besoin d'adrénaline plus "naturelle" que celle de la compétition. Il désobéit à son entraîneur mais tant mieux. Quant à Joe, il ne l'a pas prévenu qu'il sortait, mais Joe le respecte trop pour lui donner d'ordres. Il ne compte pas sortir toute la nuit de toute façon. Il sera vite revenu. La vitesse la nuit dans Seoul c'est magique. Plus il va vite, plus les lumières des différentes façades se transforment en lucioles. C'est beau, ça fait monter l'adrénaline, le goudron parfaitement lisse glisse sous les roues et lui donne une incroyable sensation de pouvoir. Il plane. Il vole sans drogue, clope au bec. La collision il ne la sent même pas. La seule sensation est celle de son corps qui devient horriblement léger et aussi mou que de la pâte à modeler. Il s'écrase sur un arbre comme une poupée de chiffon. Il n'a pas le temps de voir la fille qu'il a du éviter au dernier moment, ne sait même pas s'il a réussi à le faire qu'il plonge.


C'est presque exactement comme la vie. Objectivement, c'est presque comme une nouvelle chance. Pourtant, les premiers jours, à cause de ces foutues normes de religion qu'on enfonce malgré tout dans la tête des gens de leur vivant, Moby a l'impression que tout est foutu. Il erre là à ne rien faire.
Et puis il y a Odell. Le revoir pour la première fois, c'est un choc technique. Pendant très longtemps, toujours maintenant, il n'a aucune idée de comment se comporter avec lui. Il se sent maladroit, illégitime. Il y a aussi qu'il est l'artisan de sa propre mort alors qu'Odell aurait pu vivre longtemps, encore, si cette enfoirée de maladie ne s'était pas ramenée.
Ce qui aide à relever la tête, ici, à peu à peu refaire naître son sourire, à faire naître chez lui cette réalisation qu'il peut "vivre" pour de vrai à son tempo maintenant, qu'il peut prendre le temps de tout redécouvrir comme il le souhaite, qu'il peut redevenir enfant qui voit la neige pour la première fois, c'est la guitare, la possibilité d'en faire un boulot, de faire entendre sa voix, et puis Tristée, et sans doute Odell. C'est tout ça comme un maelström d'émotions. Qu'il n'a jamais ressenties vivant.


Dernière édition par Moby Roe le Mer 28 Mai - 10:11, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 65



MessageSujet: Re: MOBY la première fois   Jeu 22 Mai - 14:49

bienvenue.
andrew est parfait.
le prénom est terrible.
et surtout : bon anniversaaaaaaire   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité



MessageSujet: Re: MOBY la première fois   Jeu 22 Mai - 17:18

mon bébé frère d'amour.  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 11



MessageSujet: Re: MOBY la première fois   Jeu 22 Mai - 17:21

wes > doublement merci à toi !  Cool 

odell > vouaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis   
bon faut que je finisse au plus vite les rps vont déchirer et tout ça What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 25



MessageSujet: Re: MOBY la première fois   Jeu 22 Mai - 17:45

moby, cet amour de moby. I love you
le début de la fiche est déjà merveilleux.   
et: joyeux aniversaaaaaaure.  Cool 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 27



MessageSujet: Re: MOBY la première fois   Jeu 22 Mai - 18:38

joyeux anniversaire            Cool 
il nous faudra un lien et on fera des double date avec tristée et odell   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 11



MessageSujet: Re: MOBY la première fois   Ven 23 Mai - 17:53

merci beaucoup à vous !
timo > ouaiis ça va être joyeux What a Face

je tiens juste à dire que je m'absente ce week end et donc ne vais pas vraiment avancer ma fiche mais je n'abandonne pas pour autant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 25



MessageSujet: Re: MOBY la première fois   Mer 28 Mai - 14:45

pour moi tout est parfait, c'est joli, c'est magique, c'est ce beau moby   I love you 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 132



MessageSujet: Re: MOBY la première fois   Mer 28 Mai - 17:53


moh, c'est chou les deux frères qui se retrouvent I love you j'ai hâte de voir les rps à l'oeuvre, en tous cas   

Ce n'est pas le paradis, non, et encore moins l'enfer qui t'accueille à bras ouvert. C'est l'entre-monde, lieu étrange et pourtant brillant, qui t'attend. Tu as ta place ici, maintenant. n'oublie pas de trouver ta demeure et de l'indiquer à tous ici ainsi que de noter l'occupation de ton personnage ici pour que tous soient informés



TOI, SANGLANT
il y a ton sang dégoulinant de moi. le nectar obscur de ton être, le dernier souffle de ton corps ; et je prends tout, sans la moindre gêne. j'arrache ta beauté à coup de couteau, à coup de dents pour la donner à la princesse. à la plus belle.  
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 21



MessageSujet: Re: MOBY la première fois   Mer 28 Mai - 20:21

Bienvenue, t'es beau !   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MOBY la première fois   

Revenir en haut Aller en bas
 

MOBY la première fois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA PETITE MORT :: les âmes s'éveillent :: souffles d'âme :: souffles vifs-