AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 les âmes lanternes (sujet one-shot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 66



MessageSujet: les âmes lanternes (sujet one-shot)   Lun 26 Mai - 1:16


LES ÂMES LANTERNES



La nuit est belle, à portée de doigt. Les étoiles scintillent de leur brillance qui ne s'efface pas, apportent un peu de couleur au noirceur si lourd qui colle à la peau. Il fait noir, noir sans lune. Elle n'est pas là, au travers de cette noirceur. Éteinte, elle se prend une nuit de congé, fermant les yeux un instant, trop faible pour briller. Alors, les âme bougent. Les âmes papillonnent des yeux, sourient pour certains à voir le ciel sombre, si ce n'est que des étoiles qui éclairent les cœurs. Lorsque la lune n'est pas, les lanternes le sont. Chacun sait, et les nouveaux sauront. La lune s'évade parfois et soudain, voilà des lanternes qui apparaissent entre les doigts, les âmes qui se réunissent et la lumière qui s'éveille. Entre chaque main, une lanterne qui s'éclaire, avant de se perdre entre les cieux, vagabondant entre les vents, s'élevant entre chaque étoile. Un présent, pour les âmes ayant trouvées le repos. À défaut de les voir disparaître réellement, de pouvoir les voir partir et avoir un lieu pour aller les voir, se recueillir, ils font cela. Une lanterne, une âme. Une lanterne, une pensée pour une âme perdue. Ici ou là-bas, dans les cieux ou en enfer, sur terre ou juste ailleurs. Un lien, pour se souvenir. Pour croire que la lumière, bien que tremblotante de la lanterne, touchera le cœur de l'âme désignée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petite-mort.bbactif.com
avatar
Messages : 174



MessageSujet: Re: les âmes lanternes (sujet one-shot)   Lun 2 Juin - 19:01

Il voit. Ses yeux captent les lumières qui s'éveillent dans les airs, depuis le porche de sa maison. Il observe, alors. Sid observe d'un oeil calme les lanternes qui traversent le noir du ciel et se glissent au travers des nuages. La chose, simple et douce, apporte une lueur tendre à sa prunelle. Au travers de l'obscurité de la nuit, on peut deviner l'ombre d'un sourire au bord de ses lèvres. Sid apprécie le geste. Il reste là un moment sans mouvement, pressant ses mains l'une contre l'autre. Il reste là une éternité certainement, pinçant un peu ses lèvres, avant de rejoindre la foule d'un pas lent. Heureusement, face au symbole de la nuit, les voix sont murmures et les tourments sont calmes. Tous et chacun n'ose prononcer un mot, l'apaisant un peu. Il supporte, le temps d'un instant, être au creux d'une foule. Le coeur séché en vient même à murmurer un merci, alors qu'il demande une lanterne à la petite dame qui semble les fabriquer. Sid ne lui répond pas. Il ne sait pas comment faire, ne sait plus.
Ses lèvres se pincent et il détourne les yeux, simplement. Sid continue son chemin. Il serre, là, au creux de ses doigts, une petite lanterne quelconque. Il la serre un peu plus fort, comme son coeur est serré, dans sa poitrine. Il sait, oui. Sid sait pour qui sera cette lanterne. Pour papa, là-bas. Papa qui vit encore, certainement brisé par sa mort. Il aimerait lui envoyer un message, être un peu triste pour lui, ou du moins, lui avoir donné l'amour qu'il mérite.
Sid n'a rien fait de tout ça. Sid est incapable de faire quoique ce soit.
Sid, il est brisé, séché, caché, fracassé.
Mort depuis des années.
Un soupir fantôme s'évade de ses lèvres alors qu'il marche, traîne des pieds au travers de l'eden de fleurs. Il fait attention, essaie de ne pas en écraser certainement, mais c'est difficile. Les fleurs se ferment, la nuit. Elles ferment les yeux pour un peu de sommeil. Sid, alors, ne les voit pas. Il fait son possible, pourtant. Il fait attention, oui, très fort.
Le pas s'arrête. Sid lève les yeux au ciel. Il lève les yeux au noir et observe. Les lanternes sont belles, dans les airs. Elles dansent, et puis disparaissent. Les lueurs s'éteignent ici, et s'éveillent ailleurs, dans les coeurs. Dans les coeurs des gens vers lesquels les pensées sot tournées.
Sid pince ses lèvres, un peu. Ses doigts, ils serrent la lanterne.
Il voit papa, dans ses pensées. Papa qui a pleuré, papa qui s'est beaucoup trop inquiété. Papa qui, toujours, n'a pas passé une semaine sans appeler. Papa qui panique à la seconde où le téléphone, il sonne trois coups. Papa qui grimace, quand il le voit avec une lame ou un couteau dans les doigts, même si c'est pour se raser ou alors, mettre du nutella sur le pain. Papa qui l'aime fort, trop peut-être, et qui n'a que lui.
Papa qui est seul depuis des mois, maintenant.
Papa qui est seul.
Ses doigts tremblent et il lance la lanterne, lentement. Elle vacille, danse dans les airs et disparaît au bout de quelques minutes, dans le ciel noir.
Sid espère que ses pensées ont rejoint papa, au moins. Qu'il ne soit pas trop seul, ou quelque chose comme ça.



enfouis sous les draps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

les âmes lanternes (sujet one-shot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Hors sujet] Humour.com
» Samedi 4 décembre : One shot ? / ?
» [Hors sujet] Les animaux en voix de disparition
» BIEN CREER SON SUJET a la GALLERIE ELLOWYNE :)
» [Hors-Sujet] Parodie Star Wars de Pigrelin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA PETITE MORT :: le lieu perdu :: champ aux sanglots :: éden florissant-