AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 fumeux mystère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 17



MessageSujet: fumeux mystère   Sam 31 Mai - 17:50



KLARA BRAUMZ

✞ down the rabbit hole ✞
 
prénom et nom Klara Braumz âge de décèsQu'on parle d'existence à moitié pleine ou de vie à moitié vide, celle de Klara sera la même. 25 années silencieuses. date du dernier souffle Bien trop tôt. Et ce 3 Juin 1998 restera gravé sur le monolithe au dessus de son corps. lieu(x) de vie Berlin-Est. attirance d'âmes Klara songe avoir bien trop aimée. De la miséricorde croit-elle se farder; depuis ce funeste jour, elle s'interdit d'y penser; elle refuse toute influence sur son moteur corporel, renâclant au moindre pincement de cœur. Elle se sent plus puissante, moins à même de céder, puis elle se délecte de son faste mensonge. Klara est toujours aussi faible. Elle aime les hommes. Les beaux hommes. Ceux qui la poussent hors de ses limites et qui font chavirer son être. coeur mort Elle s'en est souvenue Klara, de cette passion ardente qui l'oxydait en sa présence. Elle s'est demandé, si un jour elle parviendrait à brûler les annales des affres d'un passé si venimeux. Mais une chose reste. Son incertitude et son incompréhension quand on prononce le fumeux nom de Wesley. Son cœur disjoncte, sa carotide se resserre, et elle comprend qu'elle ne sait plus où elle en est. occupation fantomatique Empreint sa désillusion sur des toiles blanchâtres dévorée par la nostalgie et le bilan final de toutes ces années de gâchis. Peintre Désabusée qui danse parfois dans les rues. Mais Seule. Toujours seule. cause de la mort Elle a pris le mauvais train.

 

« Même si je suis décédée je crois qu’il me reste une larme à verser »


Klara Braumz.  Beauté Brune se pavanant dans les rues de Berlin. Femme fatale. Démarche pimpante. Ses chaussures claquent avec rythme sur les pavés. Déhanchés sexy, nombreux hommes s’extasient devant ses formes suaves et graciles. Et elle sourit hypocritement. Fille facile, et pourtant inatteignable. Cœur volé,  effrité à jamais. Éparpillée, en morceaux. En bien trop de débris pour espérer les recoller. Elle a apprit, elle a comprit. Ne pas faire confiance, ne plus jamais faire confiance. L'hypocrisie envahit chaque être et s'ancre à l'âme, essence divine de cette scabreuse population. Elle ronge leurs veines avec acharnements, détruit leurs problèmes à coups de piètres mensonges. La vie est pleine de déchets, il n'y a rien d'autre à comprendre. Où du moins, c'est ce qu'elle pense désormais en émettant ses souffreteux sifflements dédaigneux.  Sur ses lèvres pulpeuses se forme un rictus nerveux, voir agacé là où ses amis avaient l'habitude de sa petite moue d'ex-rêveuse. Elle qui pensait il y a quelques années que la vie était parfaite, qu'il n'y avait rien que l'adrénaline capable de la faire ressentir, elle avait finit par comprendre que les existences parfaites et divines, sans asymétrie, ne pouvaient coexister avec la sottise de ce monde. Livide, sans but, elle erre telle une âme coincée dans l'univers des vivants. Mais elle survit, encore et toujours. Battante. Elle a toujours cette envie de vivre, cette acharnement pour suivre sa route, cette détermination sans faille. Même si elle ignore où elle finirait. Klara, c'était cette gamine à l'autre bout de la rue, dans la grande maison aux volets condamnés. Elle vivait dans cette famille bizarre et peu sociable, restée aux manies oisives du siècle dernier. Les Braumz. La table du salon était grande. Très longue. Interminable. Tout comme l'arbre généalogique de la lignée Braumz. Neuf tabourets autour du meuble somptueux. Et huit bibles siégeant sur celle-ci au dessus des assiettes encore vides. Si il y avait quelques choses dont on ne pourrait accuser le père Braumz, c'était de ne pas éduquer sa progéniture dans la grâce de Dieu.  Pêchés, abîme, lésine, repentir, dépravation, condamnation, paradis. Que d'apostilles conventionnelles.

Raffinée et délicate, jolie petite fleur innocente. C'était quelqu'un de sain Klara. Une demoiselle pleine de vie. Mais les années bonheurs dérobées par ce perfide destin lui ont ôté tout vrai sourire. C'était le temps où elle ne craignait point, où elle se sentait invincible, ne songeant qu'à ses plaisants desseins. Au côté des autres, elle sentait monter en elle cette ivresse de la liberté, et enfin, elle profitait. C'était le temps où elle osait encore marcher dans la rue sans vérifier si personne ne la suivait. Celui où elle était un peu plus sûr d'elle et où l'optimisme lui collait à l'épiderme. Ses yeux charmants brillants à force de verser tant de larmes sont témoins d'un vécu sordide. Mais elle sourit quand même. Elle a prit goût au mensonge. A son propre mensonge. Pleine d'aimables remords, elle continuait tout de même à garder la tête haute. Elle s'exténuait à la garder sur les épaules. A sourire. A rire. A continuer d'avancer. Funambule sans vraisemblable don, mais elle a finit par tomber. Et elle a lâché prise sans grande conviction. Seule. Isolée.

Klara. Ce petit nom. Ces cinq lettres. Cette âme qui se balade. Indolente compagne, froide et nonchalante. Elle a juste regretté qu'on l'arrache à la vie alors qu'elle y reprenait goût.




Dernière édition par Klara Braumz le Lun 2 Juin - 16:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 17



MessageSujet: Re: fumeux mystère   Sam 31 Mai - 17:50


MAJ A FAIRE:
▬ Wes
▬ Sid

A vous  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

fumeux mystère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA PETITE MORT :: les âmes s'éveillent :: mémoires vives :: liens fantômes-