AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 006. la faune & la flore.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 66



MessageSujet: 006. la faune & la flore.   Sam 12 Avr - 2:47



LA FAUNE & LA FLORE



Univers étranger et pourtant si semblable à celui connu, l'Entre Monde porte en son sein des choses que l'on peut côtoyer dans la vie, comme d'autres comme l'on ne peut voir qu'ici. Par sa nature et ses créatures étranges, l'Entre Monde hurle sa différence et pourtant, on peut toujours y découvrir des créatures venant du monde des vivants. Animaux des bois et des forêts, êtres volants ou alors marchants, ils sont multiples à se retrouver également dans un pareil monde. Âmes des créatures éteintes, ils vagabondent au travers des autres morts. Pourtant, une vie étrange semble prendre place en leur sein. Animaux comme créatures de ce monde, il est possible de les tuer. Si les animaux sont parfois pris comme nourriture, il est acte maudit de tuer et/ou de manger une créature de l'Entre Monde, âme spirituelle et pure, ou alors espiègle et obscure. Selon certaines croyances étranges, la mort de pareilles créatures n'apportent, en aucun cas, bien sur le coupable. La forêt possède sa propre haine. La nature, quant à elle, aborde une certaine ressemblance avec le monde connu chez les vivants. Arbres de toutes sortes, certaines allant de multiples mètres de haut et de large, d'autres allant de petits grandeurs et de diverses couleurs, on ne peut que se perdre dans les choix que l’œil peut capter. De lourdes et majestueuses colonnes de montagnes emprisonnent ce monde étrange, semblant se perdre à l'infini. Il est dit par ceux qui ont voyagé au creux de ce monde que des rivières et des fleuves s'écoulent entre certains monts, créent de longues et parfois colorés chutes d'eau, s'échouant contre la pierre scintillante des grottes. Une mer, infinie et d'un bleu azuré, semble regorger de trésors que nul ne connait réellement. La nature, aussi semblable peut-être paraître, contenant autant voire même plus de merveilles que celle de la Terre, semble inconnue aux yeux des âmes qui s'abandonnent dans un pareil lieu. Les secrets à découvrir, comme les créatures et les plantes, ne sont que plus nombreux, et qui sait quand les âmes connaîtront tout ce que possède cet univers étrange et éphémère.




Dernière édition par 21 grammes le Sam 19 Avr - 21:06, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petite-mort.bbactif.com
avatar
Messages : 66



MessageSujet: Re: 006. la faune & la flore.   Dim 13 Avr - 2:06



LA FAUNE


créatures bienveillantes

Esprits de la forêt, ils semblent portés en eux l'âme même de ce lieu. Purs et intouchables, ils sont d'une petite taille et semblent abordés l'apparence d'une poupée ou alors, d'un jouet pour enfant. On peut connaître leur présence dans les environs au bruit significatif que fait leur petite tête lorsqu'ils la tournent. Couleur perfide pour représenter la pureté qu'ils abordent et aiment, les Sylvains apparaissent au plus souvent en présence des âmes pures et bonnes, se trouvant attirés par elles. Vivant dans les bois en grand groupe, ils décident d'être visible ou non à l'autre d'autrui. L'arbre des âmes semblent être important pour eux, car ils sont souvent en grand nombre à son pied et dans ses branches ; au creux du vent, on peut entendre le bruit caractéristique de ces âmes, signe de leur présence malgré le fait que l’œil ne les capte pas. Lors de l'arrivé d'une mauvaise âme, les Sylvains disparaissent simplement, fuyant l'arbre pour un temps, ne supportant tout simplement pas ce qui est mauvais. Il est assez commun de les voir dans les alentours du village, perdus dans les arbres ou alors sur les toits des demeures ainsi qu'à des endroits incongrus, mais en groupe bien plus petit. Liés d'une manière certaine à la nature de l'Entre Monde et aux choses s'y trouvant, ils semblent porteurs de la paix s'y trouvant. Certains disent que les Sylvains sont à chaque un fragment d'âmes de l'endroit, et qu'ils ne pourraient survivre si une terrible chose arriverait.

Les Pillywiggins sont connues pour la lueur qu'elles émanent la nuit. Tendrement azurées et délaissant un filament de poussières de la même teinte à sa suite lorsqu'elles se déplacent, elles sont semblables à des sirènes, n'ayant aucunes ailes pour planer. Pourtant, ces fées aux allures brillantes virevoltent dans les airs sans la moindre gêne. Beaucoup plus présentes que le soleil n'est plus et que la lune, grande et blanche, brille dans les cieux comme les étoiles, elles servent de lucioles pour les âmes perdues. Jonglant entre la tailles d'une souris et celle d'un furet, elles sont connues pour être aimables et tendres, n'hésitant pas à rentrer en contact avec les âmes humaines. Esprits de la lune selon certains, fragment d'étoiles, elles amènent douceur et repos à l'âme à leur simple vue. Il est dit qu'un touché peut amener des rêves sereins ainsi qu'apporter un brin de repos. Certaines âmes, ne désirant que le repos éternel, les pourchassent la nuit en espérant y avoir droit plus rapidement, en ayant droit à leur toucher le plus souvent possible. Les Pillywiggins ne voient qu'un jeu à la chose, rigolant d'une voix fluette et jouant gentiment lorsque la chose survient. Parfois, on peut les entendre chantonner la nuit d'une langue étrange, trop antique, poussiéreuse, pour être connu par une âme, une douce ballade qui apaise les coeurs.

Sans surprises, la forêt ainsi que l'Entre Monde regorge de toutes autres créatures bienveillantes. La plupart se perde au travers des arbres et ne se montre pas face aux âmes humaines. Si certaines vivent parmi eux, elles ne sont que rarement vus, ayant un certain don pour le camouflage. Certaines créatures, ayant une apparence forte ressemblante à celle des animaux, se fondent dans la masse sans jamais être remarquer. D'autres vivent trop profondément dans les bois, trop loin d'eux pour être connues. Diverses histoires voyagent pourtant entre les âmes, certaines trop abracadabrantesque et pourtant vraies, alors que d'autres semblent réelles mais ne sont que mensonges. Il est difficile de différencier le faux du vrai, et de savoir quelle créature existe réellement ou non. Elles sont pourtant nombreuses et regorgent de surprises.

créatures malveillantes

Étrange créature à la peau rosée et aux grands yeux n'étant qu'obscurité, brillant au cours de la nuit, les Unseelies abordent de longues oreilles pointues et de petites crocs tranchantes. Leur queue, longue et portant un bout touffu au sommet, se voit dotée de multiples aiguilles piquantes, lorsqu'ils le désirent, et dans les autres cas, se voient d'une douceur sans fin. Espiègle et malicieuse, de la taille d'un pigeon, cette créature est connue pour être malveillante, ne cessant d'embêtant les âmes ainsi que les autres créatures, tout comme les animaux. Volant les objets brillants ainsi que la nourriture, elle possède un ricanement aiguë, presque irritant pour les oreilles, semblables à celui d'une hyène. Il n'est pas rare de la voir détruire des objets - arracher les pages d'un livre, grignoter le tissu des vêtements, prendre un morceau de votre nourriture - tout comme il est fort possible de subir une morsure de la créature. Taquine et sans scrupule, elle se glisse dans vos draps et mord votre chair, tire votre chevelure lorsqu'elle vous croise, dans les bois. Plus connue pour vivre près des arbres, elle ne peut pourtant pas s'empêcher d'être curieuse et de se glisser dans les demeures, bien souvent. Les Unseelies sont connues pour être de véritables petits démons.

Dotées d'ailes et pourtant d'une queue, abordant une couleur nature, un vert d'eau que l'on ne retrouve que dans la mer la plus belle, les Vila abordent une beauté étrange, malgré leur forme loin d'être humaine. Minuscules créatures, elles peuvent se perdre entre la taille d'un doigt de bambin et la main d'un homme fort. Leurs prunelles luisent à la manière d'un coquillage frappé par le soleil, perdu au creux des eaux. Leurs ailes, gluantes et faites d'une membrane étrange, virevoltent dans les airs et se crispent contre leur dos, les aident à se propulser dans l'eau, lorsqu'elles y plongent. La plupart se trouve perdu au creux des bois, siégeant au bord des ruisseaux et des grottes. Au travers du village, il est possible d'en trouver près du puits. Il est dit par certain, mots abandonnés et crus depuis fort longtemps, que les Vila permettent de voir les souvenirs et le présent également au travers de l'eau du puits. Il est très fréquent de voir des âmes laissées des dons au bord du puits, allant de fruits sauvages et juteux à des maigres présents. Magnifique aux yeux de plusieurs, elles abordent pourtant un esprit malicieux et une colère sans fin. Patientes et douces, elles ne demandent que peu de choses, sauf la paix et un peu d'attentions à leur égard. Pourtant,  face à un geste agressif à leur encontre ou alors, face à une simple violence ou un esprit noirci d'une certaine pensée, elles peuvent se montrer d'une agressivité alarmante. Certains dires portent à croire qu'elles ont fait disparaître des âmes au bord des eaux, se regroupant soudainement par centaine pour le faire tomber et couler aux plus creux.

Il y a plus, bien plus, malheureusement. Si la plupart des créatures sombres s'approchant sont d'une taille acceptable, il est dit que des ombres siègent les bois, vagabondant dans les ténèbres. Âmes damnées selon certains ou alors, peinées, elles hurlent au levé de la lune et se trouvent au creux des bois les plus sombres, perdues dans les montagnes. L'Homme est fait pour s'imaginer le pire à tout moment, il est donc commun d'entendre des histoires sombres à propos des lieux inconnus. Mélanges de contes et légendes de toute époque, de tout endroit, les âmes humaines se créent des peurs qui peut-être au final, existent réellement. Qui sait, pourtant, si les âmes sombres ne sont pas dans les environs, invisibles si elles le désirent. La peur est toujours là, au creux des cœurs de chacun. Il est dit tout bas que si les gens allant dans les montagnes ne reviennent pas, c'est car elles ont été dévorés par les ombres.




Dernière édition par 21 grammes le Sam 19 Avr - 21:38, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petite-mort.bbactif.com
avatar
Messages : 66



MessageSujet: Re: 006. la faune & la flore.   Dim 13 Avr - 2:06



LA FLORE



Monde étrange, univers particulier. Le soleil peut briller tout aussi bien qu'une tempête peut éclater. Il peut gronder brusquement, faisant éclater un torrent de larmes infinies, certaines portant une teinte arc-en-ciel en leur sein, signification particulière. La neige, fugace, n'est que peu présente, essentiellement connue pour exister au sommet des monts les plus hauts. On peut les voir, là, au loin, se demandant si la chose se trouve à être des nuages ou alors, une fine couche de velours. Dans les environs de l'hiver, on peut pourtant deviner une fine couche givrée contre les herbes et les plantes, mais rare est la neige qui se pose réellement au sein du village. Fine couche, elle en vient à s'évader au courant de la journée, le froid n'éveillant qu'un souffle givré au bord des lèvres. À l'exception de ces rares cas hivernales, la température se voit toujours fraîche ou alors chaude, presque parfaite. Se baladant entre les 15° et 35°  lors des journées bien chaudes, les journées peuvent être porteuses d'une lourde humidité comme de l'absence totale de celle-ci.

Étrange est la nature des environs, et pourtant si semblable à celle du monde connu, avant la mort. On peut y trouver des ressemblances presque rassurantes avec le monde d'autrefois, des arbres ayant peuplés notre enfance comme des fleurs, nombreuses et infinies, nous ayant fait éternuer lors des printemps bourgeonnant. Et pourtant, la différence est là. Par le lac qui se teinte d'une couleur rosée, par les arbres abordant des troncs blancs perfides ou alors, des feuillages d'un mauve bien trop vif. Un sable pourtant clair qui se teinte d'un noir profond, sous le coup d'une vague. Pétales de fleurs s'envolant, prenant vie, se révélant être des insectes étranges. Nature étrange, nature magique. Les parois d'une groupe s'illuminant, telles des diamants, sous la lueur chaste de la lune. Les mystères et les différences ne sont que nombreuses, certaines encore inconnues, se cachant dans la forêt, les montagnes où nulle ne désirent se perdre. Les yeux ne peuvent que briller, face à une telle chose.

Une fantaisie est connue de chaque âme ayant ouvert les yeux ici, dans ce monde étrange. Elle se trouve à être, dans tous les cas, la première chose que chaque âme affronte, aperçoit, lorsqu'elle s'éveille enfin après une lourde vide. L'arbre des âmes, vieux saule pleureur aux feuillages de couleur perfide, là, situé au sommet d'une colline, dans les champs. Il est connu de tous, aimé de tous, certainement. Selon les dires de plusieurs, l'arbre porterait en lui le choix des âmes, tout comme l'âme même de ce monde étrange. Il serait la vie même du milieu, son centre sacré. Un symbole ultime, protecteur de toutes âmes.

Haut perché au sommet de la colline, ce saule perfide accueille un bon nombre d'utilité et de responsabilités. Il est le nid de chaque âme lorsqu'elle en vient à atterrir ici, annonçant son arrivé en abordant une couleur certaine, reflétant ce qui se cache au creux de l'âme qui naît, en ce lieu. Les feuilles de l'arbre reflètent une brillance certaine et un souffle du vent, léger, semblable à un chant quelconque et venu d'ailleurs, se fait entendre dans les airs. Il a été vu diverses couleurs dans les feuilles de l'arbre, et chacune porte en son sein une signification particulière.

Les âmes mauvaises se dévoilent sous trois couleurs distinctes, faisant éloigner dès leur apparition les diverses créatures se trouvant sur la colline. Le noir, sombre et sans lueur, ne peut qu'annoncer les âmes ne montrant aucune compassion, aucune miséricorde. On est effrayé par elles, lorsque leur colère tourne à la violence. Elles brûlent toujours de jalousie et en veulent à tout le monde. Elles sont remplies d'animosité et de malice et sont généralement éloignées des religions. Le bleu, quant à lui, annonce des âmes qui sont fières, hautaines, et paresseuses. On ne peut pas compter sur elles et les autres évitent leur compagnie. elles sont tricheuses, lâches et hypocrites. On peut également voir une couleur brunâtre prendre place dans ses feuilles, représentant ces âmes qui restent toujours tristes et sombres. Ils trouvent des fautes chez les autres et sont vindicatifs. Ils se vantent, s'énervent pour des petites choses et manquent d'équilibre mental. Les âmes pures, quant à elles, ne peuvent qu'attirer la curiosité des créatures vivant dans les environs. Une couleur jaune annonce une âme qui fait très attention à ses actes et fait une distinction entre le bien et le mal. Elle est souvent douce, bienveillante, croyante et mène une vie harmonieuse. L'apparition d'un rose certain annonce des être qui se trouvent à être doux et bienveillants. Ils pardonnent à tout le monde, même à leurs ennemis. Ils observent un certain nombre d'austérités et sont vigilants à leurs vœux jusqu'à leur dernier souffle. Ils ne sont affectés ni par les joies, ni par les peines. Et puis, il y a ces rares cas, presque magiques. Le feuillage de l'arbre ne se teinte qu'une couleur, ne devant que brillant, gardant sa couleur perfide, blanche. Les personnes qui ont cet état d'esprit observent strictement les principes de la non-violence, de vérité, d'honnêteté, de chasteté et de non attachement. Elles sont dignes de confiance, traitent chaque âme comme si c'était la leur, et elles n'ont pas de sentiments mauvais, même envers leurs ennemis. Elles restent calmes, même si on les insulte.


Nid protecteur des âmes, l'arbre les protège et les fait apparaître de nouveau, lorsqu'une âme mauvaise s'en prend à elle. Il leur donne énergie et vie, les englobe de son essence. Symbole certain de ce monde, il est là pour représenter ; lorsque ses feuilles à viennent à tomber, lorsque ses branches en viennent à s'affaisser, les questions se doivent d'être poser. L'arbre est l'essence même de ce monde étrange, et s'il ne se porte pas bien, à la même manière que les sylvains, le monde ne se porte pas bien également. Si une chose est certaine, c'est que la nature entière de ce milieu dépend de cet arbre, tout comme les créatures et les âmes également. Il est la vie. Il est l'espoir. Il est un tout que l'on ne peut ignorer, tout simplement. Et s'il nous protège, il faut également le protéger des âmes obscures et des créatures sombres qui se cachent.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petite-mort.bbactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 006. la faune & la flore.   

Revenir en haut Aller en bas
 

006. la faune & la flore.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Baptême de Flore de Lendelin [Terminé]
» [RP] Entre Lyon et Vienne : Givors
» MWS et sa faune locale
» La Flore
» Faune Woltarienne [Importé du forum officiel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA PETITE MORT :: les premiers souffles :: lois des macchabées-