AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 005. le village.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 66



MessageSujet: 005. le village.   Mar 1 Avr - 23:52



LE VILLAGE




aux abords du village se trouvent d'immenses montagnes sans fins, toutes recouvertes de couleurs printanières comme si la saison, toujours, ne les quittaient. le village semble être le seul du genre dans les environs, car malgré les pas, les montagnes traversées, on ne peut en trouver un second. si de certains côtés on peut voir les montagnes infinies, trop nombreuses, d'un autre se trouve un océan gigantesque, sans frontière, sans final. il se mélange au ciel. il est unique. perdu au travers des âges et abordant de multiples époques par la même occasion avec son architecture, il se mêle au plus souvent avec la nature pour ne faire qu'un avec elle. c'est une harmonie qui nage dans les environs, une fusion presque naturelle, pacifique. opposé par de diverses manières aux villages de toutes les époques comme aux villes, il est sans pareil, prisonnier d'une sérénité et d'une paix presque tranchante où les âmes ont leur place pour la plupart, mais où certains doivent toute de même se battre, pour la conserver. les erreurs ne sont pas permises, tout comme la violence. qu'importe la vie passée, le monde connu, le village se trouve à être quelque chose de nouveau, une expérience tout autre pour tous et chacun.

“le conseil et ses lois”


Cinq anciens. Cinq âmes certaines, chacune ayant leur caractère, chacune ayant leur façon d'être, unique et sans pareil. Toutes appartenant à une époque différence mais abordant un âge, une mentalité profonde, presque sage. Ils sont cinq à décider pour la plupart des lois, faisant régner le calme au sein du village, tout comme la paix. Pourtant, il est à savoir que chaque habitant du village se trouve à avoir son mot à dire, face aux décisions prises. Des assemblés peuvent prendre place sous le choix des membres du conseil, ou alors sous l'appel d'un habitant, ayant quelque chose à faire savoir à tous. Les lois, quant à elles, peuvent sembler fixes et sans rappels. Le village prône la paix et la non-violence. Malgré le fait qu'une âme ne peut tout simplement pas mourir, il est interdit de lui faire mal de manière physique. Viols, meurtres - même si l'âme renaît - et bagarre infâme se trouvent interdits, tout comme les vols. De nombreuses âmes, par ce fait, ne se trouvent pas au sein du village. Le nombre d'âmes vivant à l'extérieur est beaucoup plus grand que celui se trouvant à l'intérieur du village, y vivant. Si les habitants se comptent à plus ou moins mille, il peut trouver le double, voire le triple à l'extérieur des portes de ce lieu, vivant au travers des montagnes très lointaines, sauvages, ou alors simplement dans les parages, comme des vautours qui ne cessent de tourner autour de leurs proies. Des villageois servent alors de sentinelles et de gardiens pour maintenir une certaine sécurité, veillant les alentours pour empêcher les âmes infâmes à se glisser au sein du village, pour y faire régner le chaos. Certaines âmes, sans même avoir commis de crimes, décident de ne pas vivre au creux du village, curieux des alentours et surtout, n'ayant pas envie d'être prisonnier ici, malgré la féerie des environs. Espoir au coeur, ils s'effacent entre les arbres et ne reviennent jamais pour certains, désireux de voir s'il y a autre chose.

“les biens de chacun”


Il y a des événements étranges, dans les environs. Peut-être est-ce à cause que l'endroit n'a rien de commun. Ni vivant, ni mort, le lieu est perdu dans un quelque part que l'on ne peut décrire. Les choses s'y trouvant, par ce fait, peuvent se voir parfois un peu étrange. Il y a d'abord les demeures. Elles sont nombreuses et, aux souvenirs de chacun, présentent depuis toujours, que ce soit celles occupées ou alors, vides. À l'entrée de chacune se trouvant une petite boîte, un peu comme ces boîtes à lettres, vierges de toute chose. Et pourtant, lorsqu'une âme apparaît et que, par un fait étrange, elle est destinée à vivre dans cette maison, son prénom vient s'y graver. Certains disent que le prénom apparaît comme par magie, un peu comme la demeure - elle était là hier, ou non ? - alors que d'autres sont persuadés que le mot a été inscrit par les sylvains. Lorsqu'une âme quitte les lieux, le prénom ne fait que disparaître, la demeure attendant son prochain propriétaire. Il semble, quelque part, qu'elle choisit l'âme qui vivra en son centre. Dans certains cas, les prénoms inscrits  - donc les âmes - peuvent se voir nombreux. Étrange cas lorsqu'elles ne se connaissent pas, une âme s'ajoutant à la demeure alors que la première s'y trouve depuis des infinis, déjà. La plupart du temps, pourtant, les âmes se trouvent à se connaître, partageant une relation certaine avant la mort de chacun. Un sourire apparaît alors que les lèvres du premier mort, en voyant un second nom connu s'ajouter à la façade de cette petite boîte aux lettres. Bonheur de retrouver un être cher, douleur de le savoir mort. Mais attention, si la demeure sait dès l'arrivée de l'âme qu'elles sont destinées l'une à l'autre, il faut pourtant que l'âme traverse le village en entier, terrible recherche, aventure, pour trouver le nid qui porte son nom. Heureusement, d'autres âmes peuvent aider à la recherche.

“monnaie et services”


L'argent n'existe pas. Sans valeurs dans les environs, les gens fonctionnent plutôt à l'aide du cœur et de la générosité. Certains cas, plutôt rares, vont quand même vers le troc pour obtenir quelque chose en échange, mais la chose se voit toujours fait avec une bonne entente. Certaines disputes éclatent parfois, bien évidemment. Il est à savoir que les commerces à disposition fournissent leurs marchandises gratuitement, dans les plus nombreux cas. C'est un aide commun, collectif. Les besoins ne sont pas présents, simplement rassurants. Pour tous et chacun, il est compréhensible de savoir qu'une âme désire un objet, un repas ou alors, un breuvage, simplement en souvenir de la vie passée, hors de portée maintenant. Un bazar est d'ailleurs à disposition, regroupant une quantité d'objets presque hallucinante, ouvert à tous et chacun. Auberge, bar et salon de thé fonctionnent de la même manière. Hors commerces, les villageois semblent fonctionner à la manière des petits villages antiques, chacun rendant service à l'autre dès qu'il le peut, le second n'oublie pas le coup de main à rendre lorsque besoin est. L'entraide prône et règne presque tendrement, au sein du village. Après tout, ne faut-il pas se serrer les coudes lorsque des âmes infâmes et des créatures obscures traînent, à l'extérieur du village ?




Dernière édition par 21 grammes le Lun 21 Avr - 1:49, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petite-mort.bbactif.com
avatar
Messages : 66



MessageSujet: Re: 005. le village.   Mer 9 Avr - 3:24



PAYSAGE ALENTOURS





















Dernière édition par 21 grammes le Ven 11 Avr - 20:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petite-mort.bbactif.com
avatar
Messages : 66



MessageSujet: Re: 005. le village.   Ven 11 Avr - 19:53



LE VILLAGE



les commerces

















les habitations
































Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petite-mort.bbactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 005. le village.   

Revenir en haut Aller en bas
 

005. le village.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Boîte aux lettres (L'idiot du village)
» village médiéval 3D iso
» The Village Lanterne Restaurant
» Nuit 1 (idiot du village)
» Village japonais et inspirations pour des châteaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA PETITE MORT :: les premiers souffles :: lois des macchabées-