AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 (m) nikolaj coster-waldau ≈ nightcall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 29



MessageSujet: (m) nikolaj coster-waldau ≈ nightcall   Sam 17 Mai - 23:17



ATLAS

tu nous entends le blizzard, tu nous entends, et bah si tu nous entends, va te faire enculer.

prénom et nom atlas, juste atlas, il donne pas son nom, de peur de revoir la souffrance du passé. âge de décès il avait quarante ans et une belle vieillesse devant lui. date du dernier souffle dans les années de cent ans jusqu'à mille cinq cent. il a vécu dans l'époque des preux chevaliers. lieu(x) de vie en angleterre, mais ça reste aux choix. attirance d'âmes il est trop ronger pour penser à regarder le corps des femmes, pourtant c'est ce qu'il aime. plus particulièrement les rousses, mais une blonde pourrait tout faire changer. coeur mort il est vide. dit veuf, il a tout perdu et se reconstruit dans le temps infini de ce monde, même si chaque regard de sa petite gosse le fait renaître. occupation fantomatique il a toujours été un défendeur du village, sans savoir pourquoi. c'est venu comme ça, il protège les âmes sans avoir une grande satisfaction visuelle de cet acte. cause de la mort il a pu mourir pour beaucoup de chose, mais je le vois bien mourir dans d'atroce souffrance. un homicide, ça c'est sûr. il aurait vu sa femme se faire violer sous ses yeux, enceinte. quelque chose d'atroce qui l'ont fait crever de désespoir avant qu'on ne lui tranche la gorge.

exigences




alors alors alors  What a Face  déjà je vous remercies de vous intéresser à atlas, ça me fait plaisir I love you :brille: j'ai quand même quelques exigences et petits points à vous certifier pour que vous ayez vraiment envie de prendre mon scénario I love you
≈ avatar et pseudo : alors l'avatar je tiens à dire que c'est un peu pas beaucoup négociable   à moins que vraiment nikolaj passe pas, je peux vous proposer norman reedus, mais c'est vraiment en cas d'urgence  Laughing j'ai imaginé atlas avec nikolaj et puis faut pas se mentir, c'est un dieu ce mec non ? What a Face pour le pseudo, j'aime bien atlas, mais je vous laisse le choix si jamais il ne vous plait pas I love you
≈ le lien et l'histoire : comme vous pouvez le voir, le lien qui unit atlas et merida est assez important  What a Face  I love you merida est un peu le repère dans l'obscurité d'atlas et de même d'elle pour lui   le lien sera bien sûr évolutif dans une romance, et des sentiments vont apparaître aux cours des rps, l'évolution se décidera avec vous  I love you même si je me vois bien compliqué les choses, sadique que je suis  Laughing pour l'histoire, je vois bien quelque chose d'horrible qui lui arrive     pour ce qui est de la période, je m'excuse, niveau année et tout je ne me repère pas tellement   en tout cas, ça sera dans le temps des chevaliers   donc je disais, je le vois bien veuf et vraiment perdu, il n'a même plus la force de se reconstruire   et merida va l'aider   c'est vraiment une relation assez étrange et ambiguë qui les oppose, mais c'est justement bien à jouer I love you
≈ fréquence et best off : pour la fréquence, je ne suis pas si stricte et tout   étant moi-même sans vie social, je peux rp la journée ça me dérange pas   donc 2 rps par semaine ou m^mee 1 pour les personnes en internat, c'est vraiment pas dérangeant I love you
et pour le best off, je vous offre le corps pur de merida, un temple en chocolat avec un étang en caramel et une statue à votre effigie    sans compter que je deviens votre esclave personnelle    I love you   
merci d'avoir lu ce scénario en tout cas et d'avoir apprécier cette petite lecture, en espérant que vous allez rejoindre le rang des morts    I love you 



caractère & histoire

niveau caractère : dur à cuir ≈ vieux grincheux ≈ coeur tendre ≈ brisé ≈ calme ≈ assez impulsif ≈ protecteur ≈ blessant autant verbalement que physiquement ≈ douée pour magner l'épée ≈ bon vivant ≈ un fort penchant pour l'alcool, même si cela ne compte plus maintenant ≈ lunatique ≈ borné ≈ têtu ≈ un fort caractère

niveau histoire : jeune chevalier avec du sang royal ou non ≈ fière de sa patrie, il a rapidement gagnée des échelons dans la royauté et la chevalerie ≈ pieux chevalier, il a rencontré sa femme à ses trente ans et la épousé une journée d'hiver ≈ c'est de ce fait qu'il déteste la neige maintenant ≈ elle est tombée enceinte une fois et a eu une fausse couche ≈ ils ont eus de nouveau un enfant ≈ durant la grossesse, sa femme s'est fait torturée sexuellement sous ses yeux et est morte d'épuisement ≈ il a perdu toute envie de se battre et est mort à son tour de désespoir ≈ il vit dans une maison près des bois, même s'il passe la plupart de son temps dans le village ou près de celle de merida ≈ il aime protéger le monde et fait tout pour protéger sa petite blonde, sa gamine.

les liens

merida ó méalóid ≈ little bird → extrait de ma fiche :
« Pourquoi tu regardes toujours cet arbre ? » Il repoussa sa mèche de cheveux en arrière avant de tousser, comme pour éviter la question. Le vieux Atlas n'était pas d'humeur à parler à la môme personnelle du village. « Pourquoi tu ramasses des coquillages ? » Elle croisa les bras, l'air offensé. Elle alla pour lui donner une gifle, mais la main hirsute l'arrêta. Il termina d'avaler le vieux morceau de pain avant de la regarder d'un air dur. « De mon époque, les gamines comme toi n'était fait que pour baiser et pour fermer leurs gueules. » Elle fronça les sourcils. Si on dessinait la scène, tout ça n'aurait rien l'air d'un paradis. Un pauvre homme en armure et une blonde déguisée pour un carnaval en pirate. Chacun étaient assis sur deux cailloux d'en face, dans une grande clairière. Chacun étant bercé par le paysage au teint vert printanier. Il laissa la môme le fixer avant de reprendre la délectation par la mâchoire de ce pauvre morceau de pain. « Allez répond ! » Il fronça les sourcils avant d'engouffrer la bouteille dans sa bouche et d'en vider le contenu dans sa gorge. Merida se doutait que ce n'était pas de l'eau, mais elle s'en contre foutait. Merida voulait savoir. La môme, elle était trop curieuse, fallait pas lui en vouloir. « Un jour, j'ai vu ma femme. Elle est venue ici, puis elle est repartie, me laissant seul. Et regarde ce qu'on m'offre en retour ? Une gamine trop curieuse qui ne sait pas fermer sa putain de gueule. » Sa voix était grave, trop autoritaire. Mais Merida avait eu sa réponse. Il releva la tête avant de lui tendre la bouteille. « À toi. » C'était un ordre. Merida regarda ce vin. Elle en avait goûté des vins. Et pas des normaux. De tous les genres. C'était pas une alcoolique pour autant, faut dire qu'elle passait plus de temps à surveiller la libido de son père quand ils étaient sur terre, plutôt qu'à boire. Elle le prit et abreuva son appétit disparu. Son âme ne pouvait pas oublier. Ne pouvait pas avoir de gueule de bois. C'était déjà ça. « Mon père m'a rejoint ici. Il m'a demandé de ne pas faire de connerie et de ramasser les coquillages. Peut-être pour éviter que je ne me jettes dans les méandres de je ne sais quoi. » Il releva la tête en regardant dans les yeux, ce petit bout de môme fragile. Mais Atlas, c'était pas l'homme le plus doux. C'était pas un preux chevalier Atlas. Non, lui c'était pas un fragile. C'était un mec. Et il portait ses bourses comme il portait son épée, avec fierté. Il lui jeta simplement son bout de pain ravagé en se relevant pour la raccompagner jusqu'à sa maison. Parce qu'Atlas, il aimait pas les mioches. Il aimait pas les petites blondes. Mais cette petite, elle était différente. Il l'aimait pas. Et il l'aimait pas comme il n'aimait pas quelqu'un. Il ne l'aimait pas, mais différemment. Et elle, la môme, elle le regardait. Dépendante de son regard et de son souffle.

merida c'est sa petite chose. atlas, il aime bien merida, parce qu'elle essaie de garder ce qu'elle est réellement. elle essaie d'apprendre à se connaître elle-même et c'est ce qu'il cherche lui aussi. il a perdu tellement de chose comme elle, et il ignore que son propre père l'a abattu pour la sauver de la noyade. mais il l'a abattu quand même, et atlas ne pourrait l'imaginer. il trouve en merida, une fragilité brisée. une si douce enfant, qu'il apprécie plus qu'il l'espère. il la hait, parce qu'il aime ce qu'elle est. merida c'est sa gamine. sa môme. et personne ne touche à elle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

(m) nikolaj coster-waldau ≈ nightcall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (m) NIKOLAJ COSTER - WALDAU (nn) - I don't hate you, but i don't understand why.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA PETITE MORT :: les âmes s'éveillent :: fantômes d'amour-