AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | .
 

 don’t leave me at the end of this cold world. (MALEEN)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 33



MessageSujet: don’t leave me at the end of this cold world. (MALEEN)   Mer 21 Mai - 8:54



MALEEN KINGSWOOD

anywhere i would've followed you.
   
prénom et nom maleen kingswood, elle porte le même prénom qu'une princesse qui aurait été enfermée dans une tour, et l'histoire lui semble assez ironique à présent. âge de décès elle était jeune, dans la fleur de l'âge à peine, peut-être un peu trop jeune on se demande parfois, elle n'avait que dix-neuf ans après tout. date du dernier souffle c'était il y a tellement longtemps, l'époque des chevaliers, des rois, de la guerre, en mille quatre centre quatre-vingt-dix. lieu(x) de vie les terres poussiéreuses et les paysages à couper le souffle, elle se rappelle de l'Irlande comme si c'était hier, gravé dans sa mémoire, elle se souvient de son temps, se rappelle le son de la pluie, et tout semble différent ici. attirance d'âmes il n'y en a une qu'une seule, belle, qui lui a dévoré les yeux, le coeur, les pensées surtout. la femme, l'unique, si belle et si douce. c'est elle son âme, celle qu'on lui a arraché. coeur mort la mécanique est foutue, la princesse l'a sentit craqueler en voyant sa belle pendue, elle est presque sûre qu'il n'existe plus à présent. occupation fantomatique ici elle n'est plus princesse, elle a abandonné son ancienne vie pour ce village, elle est devenue collectionneuse de chambres pour les perdus. cause de la mort un chagrin d'amour, le coeur brisé, elle s'est laissée dessécher, la princesse, comme une fleur qui fane.

pseudo/prénom mm. ou morganeâge 22 ans. boussole bazzart, l'ami ! avatar sarah bolger cadavre exquis             

   

“Même si je suis décédée je crois qu’il me reste une larme à verser”

Princesse Maleen.
Promise à un futur Roi, promise à la royauté, promise à la richesse, promise à gouverner. Et sa seule promesse à elle fut d’aimer sa servante.
C’est l’amour vicieux, celui qui glisse comme un serpent, siffle à l’oreille et plante ses crochets dans la chair. L’amour tenace, corrompu, malsain. On promet le bûcher pour ces gens mais Maleen n’avait pas peur, Maleen voulait la vie, l’amour vrai, le rêve et la passion. Qui se perd dans des projets comme gouverner lorsqu’on a ça ? Elle n’est pas de ceux qui rêvent au pouvoir et à la richesse. Maleen avait son rêve à elle au creux des mains, elle veillait dessus précieusement comme un enfant veille sur son trésor. Sa promise, son cœur et son âme. C’était elle.
Et tout à disparu.
Eteins comme un souffle sur une bougie.
L’amour pendu, la fleur fanée, il ne reste plus rien de leur passion, d’elles.
Ce village est horrible, il est terne et ne ressemble en rien à l’Irlande natale, aux yeux de l’amoureuse, à sa voix et ses sourires. Elle est partie, elle n’est pas ici, il reste seulement la princesse craquelée, le mensonge établit.
Corps ambulant.
Elle sourit mais l’âme est partie, l’âme est pendue dans les lointaines contrées d’Irlande, à la merci des charognards. Elle est douce et bienveillante, elle accueille les âmes perdues. Mensonge. Elle ne tient qu’à la revanche, personne ne peut réparer des cœurs brisés,  fissurés, craquelés. Personne puisque l’amoureuse est tuée.
Poupée chiffon.




Dernière édition par Maleen Kingswood le Mer 21 Mai - 14:29, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 33



MessageSujet: Re: don’t leave me at the end of this cold world. (MALEEN)   Mer 21 Mai - 8:54


LA MORT

La peau nue de ma poupée, si souvent, je la porterais, vous pourrez alors, cracher, détruire, voler, me saccager. Sous elle je ris si fort que peut-être m'entendrez-vous?


Ses mains tremblent en parcourant les courbes, les effleurant du bout des doigts par peur de les voir s’échapper, de la voir filer entre ses doigts comme de la fumée. Maleen aime la regarder dormir alors que le soleil joue sur sa peau dorée, elle semble si paisible que ça a le don de la calmer elle aussi. Ce n’est pas rare que des princesses se retrouvent dans le même lit que leurs servantes, c’est presque même conseiller, c’est pour passer des nuits entre filles à rire et se raconter des secrets, avoir peur du noir à deux. Mais leurs nuits à elles sont différentes, ce sont des échanges de baisers enflammés, des mots tendres murmurés et leurs corps qui s’étreignent passionnément. « Princesse. » Tout un royaume l’appelle comme ça, lui donne ce nom à tort et à travers, mais entre les lèvres de la belle, ça sonne comme une promesse. Elle se retourne pour lui sourire et les doigts de Maleen glisse le long de sa poitrine nue avant de venir l’embrasser tendrement, amoureusement. Parce que c’est ce qu’elles ont, des amantes, des amoureuses. Elles sont tellement belles à s’aimer. La princesse se redresse sur son coude pour observer le visage de la belle, regarder ses yeux. Elle sait pertinemment. « Je ne veux pas d’hommes, je ne veux pas de royaume à gouverner, de bijoux et d’or. Tout ce que je veux c’est toi, est-ce que c’est si grave ? » demande-t-elle d’une petite voix, ses yeux sont perdus sur l’oreiller. Elle a pris une décision importante et sa main se glisse sur la joue de sa servante. Elle ne veut pas d’une vie sans elle. « Je vais en parler à Père, dès aujourd’hui, mon amour. Je suis sa fille, il ne peut pas vouloir le malheur de sa fille. » Maleen sourit, son regard croisant celui de la belle alors que cette dernière passe sa main sur sa joue pour la caresser, elle hoche la tête. « Je te suivrais partout, princesse. » La manière qu’elle a de la tutoyer fait frissonner la jeune femme, l’ombre d’un sourire prend place sur ses lèvres lorsqu’elle sent les baisers de la belle dans son cou.

« Oh, mon dieu. » Sa main se plaque contre ses lèvres alors qu’elle se recule, elle sent tout son corps trembler et elle ne peut retenir la nausée qui la prend, elle se courbe et rend au sol. On s’écarte de la princesse, le roi la juge en silence, l’œil noir. Quelle trahison, quelle disgrâce pour son sang. Son unique enfant. Maleen porte sa main à son cœur, elle n’ose plus relever son regard vers le corps de l’amoureuse, son visage violacé et les corbeaux attaquant déjà la morte. La pendue. « Qu’avez-vous fait ? » murmure-t-elle en sentant son estomac se serrer, son cœur se fissure déjà, elle peut le sentir. « Ce que je me devais de faire, une princesse doit se marier avec un prince, un futur roi. Une princesse doit enfanter et gouverner, rester auprès de son mari et si jamais l’envie frivole la prend d’être la putain d’hommes et femmes, elle n’a qu’à le faire en cachette. J’ai mis un terme à cette immondice et je te remets dans le droit chemin, Maleen. Emmenez-la. » Il fait signe à sa garde et la princesse ne peut rien faire d’autre que de se laisser emmener dans ses appartements. Enfermée. « Tu ne ressortiras d’ici lorsque tes idées seront claires. » Et seule. Maleen pense à l’amoureuse pendue et un cri passe ses lèvres alors qu’elle plaque ses mains contre ses oreilles et tombe au sol, elle pleure et contre les paumes de ses mains résonnent son cœur. Son cœur qu’elle entend faiblir doucement, elle entend un son nouveau, comme lorsque quelque chose commence à se briser. Elle entend son cœur craqueler sous sa peau.

La princesse Maleen resta enfermée plusieurs jours en refusant de se nourrir ou de boire. Elle sentit son corps se faner comme une fleur sans eau, son cœur ravagé et son âme pendue, elle avait prêté attention aux derniers battements de sa mécanique détraquée avant la fin. Je te suivrais partout, mon amour.


Dernière édition par Maleen Kingswood le Mer 21 Mai - 15:06, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 33



MessageSujet: Re: don’t leave me at the end of this cold world. (MALEEN)   Mer 21 Mai - 8:56

Désolée pour ce troisième poste, vous pouvez le supprimer après lecture I love you
C'est juste pour dire que je voulais tenter le pv de la princesse craquelée, voilà.   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 37



MessageSujet: Re: don’t leave me at the end of this cold world. (MALEEN)   Mer 21 Mai - 9:59

Bienvenue  I love you 
excellent choix de PV   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 33



MessageSujet: Re: don’t leave me at the end of this cold world. (MALEEN)   Mer 21 Mai - 10:38

merci beaucoup ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 174



MessageSujet: Re: don’t leave me at the end of this cold world. (MALEEN)   Mer 21 Mai - 15:20


oh quelle tristesse   j'adore le passage dans le lit, et puis l'irlande c'est un choix sublime I love you j'te glisse dans les suicidaires, ma belle

Ce n'est pas le paradis, non, et encore moins l'enfer qui t'accueille à bras ouvert. C'est l'entre-monde, lieu étrange et pourtant brillant, qui t'attend. Tu as ta place ici, maintenant. n'oublie pas de trouver ta demeure et de l'indiquer à tous ici ainsi que de noter l'occupation de ton personnage ici pour que tous soient informés




enfouis sous les draps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Messages : 33



MessageSujet: Re: don’t leave me at the end of this cold world. (MALEEN)   Mer 21 Mai - 15:25

Awh merci, et puis oui c'était trop triste qu'à la fin j'étais en mode "nooon, #done." Voilà.    Merci encore ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: don’t leave me at the end of this cold world. (MALEEN)   

Revenir en haut Aller en bas
 

don’t leave me at the end of this cold world. (MALEEN)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA PETITE MORT :: les âmes s'éveillent :: souffles d'âme :: souffles vifs-